François Hien & L'Harmonie Communale 2020-22

En compagnie de L’Harmonie Communale

François Hien, artiste associé à l’université et sa compagnie L’Harmonie Communale poursuivent et parachèvent leur résidence d'artistes à l’université : représentations, rencontres et débats, en compagnie de L'Harmonie communale, autour des pièces L’Affaire Correra, Olivier Masson doit-il Mourir ? et La Peur, leur dernière création.

× Temps fort | du 28 février au 10 mars 2022 | ville, campus et La Pokop

Depuis 1995, l’université accueille en résidence des artistes, s’imposant par là même comme un acteur culturel majeur sur le territoire alsacien. C’est ce dispositif que le Service universitaire de l'action culturelle choisit de renforcer, en accueillant non seulement des artistes de renommée internationale mais aussi des créateurs.rices émergent.e.s.

Initiées et organisées par le Suac, les Résidences d’artistes à l'université bénéficient du soutien de l’IdEx Université & Cité.

Un artiste associé à l'université

À l’initiative de Sylvain Diaz, directeur du Service universitaire de l'action culturelle, l’Université de Strasbourg s’associe, pour deux saisons de septembre 2020 à juin 2022, à l’auteur et metteur en scène François Hien, ainsi qu’à la compagnie l’Harmonie communale, pour lui permettre « d’habiter l’université » et replacer le geste artistique au cœur de l'action culturelle universitaire.

Auteur de romans, d’essais et de pièces de théâtre, réalisateur de films documentaires, comédien, François Hien a suivi des études de cinéma à Bruxelles, et de philosophie par correspondance. Il avait participé à la résidence du Collectif X à l’Université de Strasbourg, en 2018.

L'harmonie Communale est une compagnie créée et dirigée par Nicolas Ligeon et François Hien, et qui se donne pour vocation de créer les textes de ce dernier.
Nous pratiquons un théâtre simple, reposant principalement sur le texte, le jeu et une adresse directe à l'intention du public. Nous défendons l'idée d'un théâtre d'acteur : la fonction de mise en scène est assumée le plus souvent collectivement, par les comédiens au plateau. L'écriture même est influencée en retour par cette pratique du jeu, puisque l'auteur intègre toujours la distribution.
Les pièces que nous montons sont souvent inspirées d'histoires réelles, ou de débats de société brûlants. Pour autant, il ne s'agit pas d'un théâtre d'actualité, ni d'un théâtre documentaire. Il s'agit simplement de convoquer sur scène un arrière-plan de fièvre et de débat, qui donne urgence et intensité aux histoires que nous déployons.
Nos pièces sont parfois créées à la faveur de travail participatif et d'ateliers, qui font partie intégrante du processus.
Nous jouons dans des théâtres et des lieux non-théâtraux. Nous aimons travailler à faire venir des publics peu habitués aux sorties culturelles. Nous concevons notre travail comme à la lisière de l'art et de l'éducation populaire. Nous voulons que notre théâtre soit accueillant, que personne ne s'y sente mal à l'aise parce qu'il serait entré avec la mauvaise opinion, ou sans le bagage culturel suffisant.
Nous ne pratiquons pas un théâtre du Chaos. Nous aimons croire que le théâtre peut donner du sens, s'attaquer aux sujets les plus embrouillés et les éclairer. Nous croyons à la possibilité d'un théâtre de réconciliation. Mais cela ne se décrète pas : cela s'obtient par un travail précis et documenté, où chacun se reconnaît, se sent reconnu, et consent à se laisser déplacer.

 

Une résidence 2020-2022

Au cours des saisons 2020-2022, différents rendez-vous interviennent dans les champs de la création (résidences), de la diffusion (présentation du travail de l’artiste au public strasbourgeois), de la formation (ateliers), de la médiation et de la programmation culturelle (accueil d’artistes qui accompagnent le parcours du résident) qui font de cet artiste associé et sa compagnie des acteurs à part entière de la vie universitaire.

  • Du 7 au 11 septembre 2020, François Hien répétait et présentait sur le campus (→ L'Actu N°196 : Plongée dans le processus créatif) une maquette de sa pièce La Honte. Intense et dérangeant, ce travail explore avec finesse et habileté la complexe question du consentement et la notion de culture du viol, en la situant dans le milieu universitaire.
  • Dès le début de l'année universtaire 2021-2022, toujours avec l’Harmonie Communale et sur le campus, il façonnait son nouveau projet théâtral, La Peur, qui dresse le portrait d'un homme d’Église pris dans ses contradictions.
  • Cet hiver, les voici de retour pour un temps fort dédié à leur travail de résidence à l’université : représentations, rencontres et débats autour des pièces L’Affaire Correra, Olivier Masson doit-il Mourir ? et La Peur, leur dernière création.
     

Un temps fort - Trois pièces

L’Affaire Baby-Loup, l’Affaire Vincent-Lambert, l’Affaire Barbarin. Ces noms sont familiers tant ils ont pu faire la une de nos médias ces dernières années. On les dit « brûlants » parce qu’ils font saillir des blessures profondes, à vif qui ont inspiré à François Hien, auteur-metteur en scène associé à l’université pour la deuxième saison consécutive, l’écriture de trois pièces : Olivier Masson doit-il mourir ?, La Peur et L’Affaire Correra.

Avec sa compagnie l’Harmonie Communale, il revendique pourtant la pratique d’un théâtre ni d’actualité ni documentaire mais de débat : « Nous aimons croire que le théâtre peut donner du sens, s’attaquer aux sujets les plus embrouillés et les éclairer. Nous croyons à la possibilité d’un théâtre de réconciliation »

En marge de ces trois pièces inédites à Strasbourg, petites formes, rencontres, débats et interrogations sur ces questions sociétales majeures seront partagés avec la communauté universitaire et les habitant.e.s des quartiers voisins, du lundi 28 février au jeudi 10 mars, en différents lieux à Strasbourg et en partenariat avec La Pokop, nouvelle salle de spectacle en cogestion Unistra-Crous.
 

Spectacles et rendez-vous

× Olivier Masson doit-il mourir ?

théâtre | société | spectacle
mercredi 02 mars 2022 | 20h | La Pokop
billetterie : lapokop.fr

Alité dans un CHU, Olivier Masson vit depuis six ans dans un état végétatif. Lorsque l’équipe médicale décide d’entamer une procédure permettant de cesser de le maintenir artificiellement en vie, une guerre éclate au sein de sa famille. Son épouse soutient cette démarche, alors que sa mère y est farouchement opposée. Jusqu’au jour où un aide-soignant tranche, mettant fin aux jours d’Olivier à l’aide d’une injection létale. C’est le procès de cet aide-soignant qui s’ouvre devant nous. Se déploie alors un drame intime, au cœur des machines juridiques, médiatiques et médicales.

Création 2020 - L'harmonie communale | texte : François Hien | mise en scène et jeu : Estelle Clément-Bealem, Kathleen Dol, Arthur Fourcade, François Hien, Lucile Paysant | régie générale et lumière : Nolwenn Delcamp-Risse | scénographie : Anabel Strehaiano | costume : Sigolène Petey | administration de production et diffusion : Nicolas Ligeon
Production : Ballet Cosmique |  coproduction : Théâtre des Célestins, Lyon / Théâtre La Mouche, Saint-Genis-Laval | avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la ville de Lyon

  • Mini Masson | petite forme qui présente la première partie du spectacle intégral, centrée autour des divers procès couvrant l’affaire | suivie d’un débat
    lundi 28 février | 12h30-14h | Amphi E, Sciences Po Strasbourg - Le cardo, 7 rue de l'Ecarlate | 45 min. | accès libre
    mardi 01 mars | Lycée Kléber | réservé aux élèves

× La Peur

théâtre | société | spectacles
vendredi 04 mars 2022 | 20h | La Pokop
billetterie : lapokop.fr

Parce qu’on a découvert sa liaison avec un homme, le père Guérin a perdu sa paroisse. Devenu le confesseur des hommes d’Église, il prévient la justice de la pédocriminalité du père Grésieux qu’il a apprise en confession. Il pourrait dénoncer également l’évêque qui savait mais qui a gardé le secret ; ce dernier le convainc de n’en rien faire.
Pour prix de son silence, le père Guérin retrouve une mission pastorale. Mais un jeune homme, victime autrefois du père Grésieux, lui rend visite pour obtenir son témoignage. S’engage alors un dialogue qui bousculera profondément les deux hommes.

La Peur est une pièce que j'ai commencé à écrire au printemps 2019, inspiré à la fois par l'affaire Barbarin, mais également par un ami cher, James Alison, prêtre et théologien anglais, admirable commentateur des Evangiles, placardisé dans sa propre institution parce qu'il a révélé son homosexualité. Sans hostilité à l'Eglise, la pièce dresse le portrait d'un homme pris dans ses contradictions et qui se libère de la peur.

Création 2021 - L'harmonie communale | texte : François Hien | mise en scène et jeu : Estelle Clément-Bealem, Arthur Fourcade, Pascal Cesari, Marc Jeancourt, Ryan Larras, Pascal Cesari | régie générale et création lumière Nolwenn Delcamp-Risse | scénographie Anabel Strehaiano | administrateur de production et diffusion Nicolas Ligeon | costume Sigolène Pétey
Production : Ballet Cosmique | coproduction : Théâtre des Célestins, Lyon / Théâtre La Mouche, Saint-Genis-Laval | Centre Culturel Communal Charlie Chaplin, Vaulx-en-Velin | avec l’aide de la DRAC et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la ville de Lyon | avec le soutien de la Comédie de Saint Étienne / DIESE# Auvergne Rhône Alpes

  • Exposition L’affranchissement de sa peur | créations graphiques et textuelles, étudiantes, conçues sur le thème « L’affranchissement de sa peur » | organisée et proposée par les étudiants stagiaires en Master Arts du spectacle
    du 28 février au 3 mars | hall du Patio | accès libre
  • La Peur à la table | représentation suivie d’un débat
    jeudi 3 mars | 16h-18h | Salle Tauler du Palais universitaire (sous-sol) | durée 2h | sur invitations ou réservations auprès de production@balletcosmique.com
  • Séminaire de François Hien
    vendredi 4 mars | réservé aux étudiants en Arts du spectacle
  • Rencontre-discussion avec James Alison, théologien et prêtre, Marie Jo Thiel, Faculté de théologie catholique, et François Hien, auteur de théâtre
    samedi 5 mars | 10h-12h | Salle Tauler du Palais universitaire (sous-sol) | accès libre

× L’Affaire Correra

théâtre | société | spectacles
jeudi 10 mars 2022 | 20h | La Pokop
billetterie : lapokop.fr

Nous sommes dans le quartier imaginaire de La Péruche. Dans le cadre de la réhabilitation du secteur de La Protection, il a été décidé d'abattre deux barres.
Les chargés de relogement du bailleur social rencontrent les habitants concernés, afin de leur proposer de nouveaux logements. L'une d'elle, madame Correra, refuse les propositions qu'on lui fait, sans que ses raisons soient très claires.
Autour de l'obstination de Madame Correra se déploie un récit très large, qui mêle politiques et travailleurs sociaux, anciens et nouveaux habitants du quartier, destins heureux et vies brisées...

Feuilleton théâtral créé dans le cadre de la résidence du Collectif X dans le quartier de La Duchère, en 2019 | texte : François Hien | enquête, mise en scène et interprétation : Jérôme Cochet, Clémentine Desgranges, Kathleen Dol et François Hien | scénographie et  lumière Charles Boinot | coordination : Julien Nini  | administration de production : Anne-Laure Goursaud  | diffusion Nicolas Ligeon - L'Harmonie Communale
Production : Collectif X avec le soutien du CGET, de la Ville de Lyon, de Grand Lyon Habitat, de la Mission Duchère, du Centre Social de la Sauvegarde

  • Épisodes Correra | petite forme en différents épisodes 
    lundi 7 mars |13h30-15h30 | F402, ENSAS - École d'architecture de Strasbourg | plusieurs fois 20min | accès libre
    mardi 8 mars | 14h-16h | Ares - Centre socio-culturel de l'Esplanade | accès libre
    mercredi 9 mars | 19h | Wagon Souk - Parc Gruber, 91 Route des Romains, Strabourg-Koenigshoffen | accès libre

 

Agenda

× lundi 28 février

  • Mini-Masson | petite forme suivie d'un débat
    12h30-14h | Sciences Po Strasbourg - Le cardo
    × accès libre dans la limite des places disponibles
  • Exposition L’affranchissement de sa peur | créations étudiantes
    du 28 février au 3 mars | hall du Patio
    × accès libre

× mardi 01 mars

  • Mini-Masson | petite forme suivie d'un débat
    Lycée Kléber 
    × réservé aux élèves
  • Exposition L’affranchissement de sa peur | créations étudiantes
    du 28 février au 3 mars | hall du Patio
    × accès libre

× mercredi 2 mars

  • Olivier Masson doit-il mourir ? | SPECTACLE
    20h | La Pokop
    × billetterie : lapokop.fr
  • Exposition L’affranchissement de sa peur | créations étudiantes
    du 28 février au 3 mars | hall du Patio
    × accès libre

× jeudi 3 mars

  • La Peur à la table | petite forme suivie d'un débat
    16h-18h | Salle Tauler du Palais universitaire (sous-sol)
    × sur invitations ou réservations auprès de production@balletcosmique.com
  • Exposition L’affranchissement de sa peur | créations étudiantes
    du 28 février au 3 mars | hall du Patio
    × accès libre

× vendredi 4 mars

  • Séminaire François Hien
    × réservé aux étudiants en Arts du spectacle
  • La Peur | SPECTACLE
    20h | La Pokop
    × billetterie : lapokop.fr

× samedi 5 mars

  • Rencontre James Alison - Marie Jo Thiel - François Hien
    10h-12h | Salle Tauler du Palais universitaire (sous-sol)
    × accès libre dans la limite des places disponibles

× lundi 7 mars

  • Épisodes Correra | petite forme en différents épisodes
    13h30-15h30 | F402, ENSAS - École d'architecture de Strasbourg
    × accès libre dans la limite des places disponibles

× mardi 8 mars

  • Épisodes Correra | petite forme en différents épisodes
    14h-16h | Ares - Centre socio-culturel de l'Esplanade
    × accès libre dans la limite des places disponibles

× mercredi 9 mars

  • Épisodes Correra | petite forme en différents épisodes
    19h | Wagon Souk - Parc Gruber, 91 Route des Romains, Strabourg-Koenigshoffen
    × accès libre dans la limite des places disponibles

× jeudi 10 mars

  • L’Affaire Correra | SPECTACLE
    20h | La Pokop
    × billetterie : lapokop.fr
     

Infos et contacts

La Pokop - salle de spectacle Paul Collomp | lapokop.fr
Unistra-Crous | 19 rue du Jura - Strasbourg |  billetterie : 2-4-8 €

Service universitaire de l’action culturelle | Suac

Au point de jonction entre recherche, formation, art et culture, le Suac s’associe chaque saison à un artiste pour programmer résidences de création, événements publics et ateliers, en partenariat avec les composantes universitaires, les associations étudiantes et avec les institutions et associations culturelles de la région.
Il veille encore au patrimoine artistique de l’université, gère le statut d’étudiant-artiste et pilote le dispositif Carte culture pour le Bas-Rhin.
Il contribue à la programmation de La Pokop - salle de spectacle Paul Collomp en étroite collaboration avec le service culturel du CROUS de Strasbourg.
Ses missions, inscrites aux statuts des Établissements Publics à caractère Scientifique, Culturel et Professionnel, encouragent la pratique et l’initiative culturelle et artistique au sein d’une Université ouverte sur la Cité culture.unistra.fr

Avec le soutien de la Contribution de vie étudiante et de campus (CVEC), de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Grand Est, du programme Investissements d’avenir (IdEx Université & Cité) et des collectivités locales.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Logo France 2030
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R
Udice
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
Epicur